Dohan

Le point de vue de la Saurpire

Le long de la route nationale 865, reliant Dohan à Mortehan, s'égrène une suite de paysages variés dont le plus sauvage est à la "Saurpire" ou "Pierre aux Sorts" où deux promontoires rocheux dominent le massif de "Renauvanne" .
Au pied du point de vue, en direction du nord-ouest, une roche verticale, plantée dans la Semois, reçoit, le matin, les premiers rayons du soleil qui la font ressortir en face de la noue qui porte son nom. Le terme de Saurpire proviendrait de la locution de la « pierre qui ressort » ou de la « pierre aux sorts », ce qui semble assez logique dans ces lieux légendaires de fées et de sorcières. Une rentrée d’eau dans les terres - la noue -, lieu idéal pour la reproduction de la perche et du brochet, attire toute personne amoureuse de leur environnement.
En face, ce sont les bois communaux d’Auby (commune de Bertrix), au lieu-dit « Nounait » et, en aval, Renauvanne, signifiant « la vanne du renard ». Au fond, c’est l’embouchure du ruisseau des Aleines où s’est installé un camping.
En rive gauche, c’est le bois communal de Bouillon, appelé Libehan ou encore le Hultai, cher à la légende du Saut des Sorcières et du pâtre Colas-Tcha-Tcha.
En tournant son regard sur la droite, l’on aperçoit un riche site historique à 1200 mètres en amont : l’arrivée du ruisseau de Parfonru qui formait jadis la frontière entre les terres du duché de Bouillon et celles du duché de Luxembourg. Sous Louis XIV, en 1695, une redoute fut érigée au sommet du rocher qui marque la limite entre le ruisseau et la rivière. Plus au nord, datant de plus de 2000 ans, le site de la fortification celtique du Trinchi. L’on y accède par le sentier des Moines qui desservait la ferme de Thibauroche, dépendant de l’abbaye d’Orval. Enfin, un peu en amont, la grotte légendaire de Saint-Remacle, qui aurait été occupée au VIIe siècle et fut restaurée en 1936.
Le chemin forestier qui passe sous nos yeux permet d’accéder en moins de 500 mètres à deux roches distantes à vol d’oiseau de près de 50 mètres l’une de l’autre, presqu’en face de la noue. Pour les amoureux des paysages, l’étonnement est complet tant la différence de vision est totalement inattendue.

Source: Groupe de travail Roches et Rochers sous coordination de Contrat Rivière Semois - Chiers

Magnifique panorama où l'on peut contempler la Semois qui sépare, à gauche, le bois du Libehan (Bouillon) et à droite les bois communaux d'Auby, à Renauvanne. Face à la roche de la Saurpire (la pierre aux sorts ou la pierre qui ressort), la noue de la Saurpire est une zone privilégiée pour la reproduction de la perche et du brochet. Dans le lointain, le camping du Maka et les maisons des Hayons.

Scierie devant Dohan,
6836 Dohan 49.7971 5.14159 11

Gratuit